L'église

Archives Départementales

Des contenus anciens numérisés et archivés sont à votre disposition  sur le site des archives départementales de la Haute-Garonne

La météo chez nous

Meteo Castelgaillard

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

L'église

L'église de CASTELGAILLARD


D'après l'Abbé Bernard de CASTELBAJAC, la première église aurait été construite en 1295 environ, en même temps que celles de MAUVEZIN et AMBAX par Arnaud Guilhem de LAMEZAN.

Cet édifice comprend une nef et deux chapelles latérales.
Le choeur et l'autel

 



En 1855, le Conseil Municipal (Maire Guillaume PAGAN) constate l'état de vétusté avancé de l'église (ce qui est normal plus de 500 ans après sa construction) et son insuffisance compte tenu de la population de la commune de 320 habitants et décide de la réparer et de construire les deux chapelles latérales. Une estimation de Savès Patrimoine confirme l'importance de ces travaux à cette date. La dépense envisagée par un architecte est de 2 930. 39 francs. Un propriétaire de la commune, non cité, offre de prêter la somme nécessaire sans intérêt sur 6 ans (1/6e de la somme étant remboursée chaque année).

Le chœur est fermé par une balustrade en fonte et comprend des ouvertures en plein cintre et une voûte en berceau surbaissée dans la nef.
Il existe, dans les chapelles latérales, deux vitraux du XIXième (Saint-Martin patron de la paroisse et Sainte-Germaine).

La chaire est en bois, constituée de six panneaux sur lesquels sont mis en relief des objets de culte et symboles chrétiens (style néo gothique).

Dans la chapelle de gauche, on remarque un beau confessionnal galbé.

L'autel principal est en marbre blanc (style néo-gothique du XIXième). Au dessus de l'autel est fixé un grand crucifix récent. Dans les chapelles latérales, les autels sont en marbre blanc de même style. On trouve dans ces chapelles deux statues : Saint –Joseph en plâtre doré dans la chapelle de droite et Vierge à l'Enfant en bois doré datant de 1850 environ dans la chapelle de gauche.
D'autres statues sulpiciennes de grande taille en plâtre blanc sont présentes dans l'église : Saint-Martin, Sainte-Thérèse, Jeanne d'Arc, Sainte-Germaine Sacré-Cœur , Notre Dame de Lourdes. On remarque particulièrement une petite statue de la vierge en terre cuite (polychrome du XVIIIème).
Un lutrin ancien est installé dans le chœur.


Les fonds baptismaux sont antérieurs au XVIIIème. Il s'agit d'une vasque octogonale de proportions harmonieuses adossée au mur dans le fond de l'église. Le bénitier est une vasque ovale de grès poli à l'extérieur posé sur une colonne légèrement renflée.
Le chemin de croix ne comprend actuellement que onze tableaux (lithographies du XIXème).
Un meuble intégré occupant tout un mur de la sacristie est constitué par deux placards encadrant une commode. On remarque quelques ornements anciens intéressants.
En 1883, l'achat d'un harmonium est signalé et un don de 100 francs a permis cette acquisition.

Sources :
Archives communales
Généalogie de la famille de LAMEZAN d'après l'Abbé Bernard de CASTELBAJAC, curé doyen de l'Isle-Jourdain et Chanoine honoraire de la cathédrale de PERPIGNAN.